Travailler le dimanche, une spécialité pour certains opérateurs économiques à Butembo

Le dimanche est un jour de repos pour certaines personnes, mais pas pour tout le monde. Cette affirmation est de certains vendeurs des divers produits rencontrés au marché central de Butembo. Une affirmation à ne pas sous estimer puisque une ambiance a toujours régné aux alentours du marché central de Butembo les dimanches.

Vendeurs des denrées alimentaires et des produits d’habillement inondent souvent dès le matin de dimanche les principales artères qui bornent ce marché dont  l’intérieur reste presque vide. On peut observer quelques boutiques et magasins ouverts. La vente des biens sur des étalages et sur des bâches par terre est apparemment la spécialité de dimanche.

Des motifs « multicolores »…

Quand la rédaction de la RMBB s’est intéressée au pourquoi de cette présence le dimanche, certains disent échapper les services de l’Etat souvent non fonctionnels ce jour. D’autres, par contre, disent profiter du repos des autres pour travailler uniquement le dimanche, faute de place les autres jours de la semaine. D’autres vendeurs encore préfèrent ne pas louper ce jour, car c’est celui que nombreuses personnes préfèrent pour leur triage des articles.

« Ce sont les difficultés de la vie qui nous mènent au marché même le dimanche. Aussi, le manque de place d’autres jours », a laissé entendre cette femme rencontrée sur la rue devant ses marchandises. Cet autre jeune garçon ajoute « Nous venons nous installer ici le dimanche parce qu’au marché les clients n’entrent pas nombreux. Les autorités nous suivent d’autres jours mais le dimanche, ils n’ouvrent pas leurs bureau ».

Il sied de reconnaitre que certaines confessions religieuses ne considèrent pas du tout le dimanche comme jour de prière ou de repos comme chez les chrétiens. Telle est la déclaration d’un vendeur rencontré sur la rue Matadi qui a requis l’anonymat.

« Chez nous les musulmans, nous travaillons chaque jour, même le dimanche. D’ailleurs, Dieu ne se fatigue jamais. Il travaille toujours. Tous ces jours nous appartiennent nous les hommes. Si vous vous décidez que vous ne travaillez pas et que les enfants ne mangent pas le soir,   vous serez jugés au même titre que votre femme et votre famille », a lancé ce jeune musulman.

Rappelons qu’au diocèse de Butembo-Beni, l’ordinaire du lieu a déjà demandé aux fidèles de respecter le Dimanche, Jour du Seigneur. Une occasion, non seulement de repos, mais aussi de communier à la prière avec d’autres fidèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *