BENI : l’absence du secours fait perdre plusieurs biens dans la communauté des Augustins de l’Assomption à Butsili

Rond-point Nyamwisi à Beni (Nord-Kivu). 13/11/2016.

La communauté des religieux Augustins de l’Assomption située dans les enceintes de la maison régionale à Butsili, quartier situé à l’Ouest de Beni-ville, a été visitée par des malfaiteurs, à une heure du matin de ce jeudi 23 mai 2019. Selon nos sources, les bandits portaient des armes blanches et ont commis un sacrilège dans la chapelle, vandalisé des biens, volé d’autres et torturés des personnes, dont les prêtres.

 « Tout ce qu’ils ont fait, le Seigneur les voit. Nous attendons seulement leur conversion. Sinon, un jour, ils pourront périr », lance un prêtre qui a été également victime.

Revenant sur les faits qui ont eu lieu, le père KAKUKE PAKA Moise déplore une incursion qui a duré plusieurs heures, sans aucun secours malgré les alertes.

« Ils ont brisé plusieurs portes. Certains confrères se sont sauvés. D’autres ont été menacés. Partout où les malfaiteurs entraient, ils ne manquaient pas d’emporter des biens de valeurs et surtout de l’argent, téléphones portables, écrans téléviseurs et autres », dresse notre source.

Jusqu’à 6 heures du matin de ce jeudi 23 mai 2019, les forces de sécurité étaient absentes sur le lieu du drame, regrette le père assomptionniste KAKULE PAKA Moise, curé de la jeune paroisse de l’Emmanuel de Beni-Butsili.

« Nous avons appelé au secours et attendu ce secours. Mais personne n’est venue nous sauver jusqu’à 6 heures du matin. Nous déplorons cela », se désole-t-il.

Notons que la ville de Beni est en proie à une insécurité multiforme, ces derniers temps. Trois structures de santé ont été vandalisées au quartier Rwangoma et une incendié en l’espace d’une semaine. Les jeunes de ce coin Est de la ville de Beni menacent d e se prendre en charge, rapporte notre correspondant SIKU Provinces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *