Un civil tué en chefferie de Bashu (BENI) : le commandement militaire annonce l’arrestation de 2 éléments FARDC

Militaires FARDC

Le commandement militaire basé en chefferie de Bashu annonce l’arrestation de deux éléments des FARDC, depuis Jeudi 23 mai 2019. Les soldats PANGAKA et KAPANGALA sont détenus pour leur suspicion dans l’assassinat de Monsieur Faustin MUSEYA.

Un assassinat rapporté mercredi 22 mai 2019. Selon les premières informations, c’est un élément incontrôlé du 2102ième régiment des FARDC qui est pointé du doigt comme auteur de cet assassinat. Le fait avait vécu à VUTOKOMA, dans le village de KIVUNO. Reste à déterminer précisément qui a tiré sur la victime entre les deux présumés afin que l’auteur de l’assassinat réponde de ses actes.

Il faut noter que le corps de Faustin MUSEYA a été inhumé, jeudi 23 mai 2019, à Vuyuwé. Les proches de la victime demandent que justice soit vraiment faite. Faustin MUSEYA était fils du village VUYUWE, près de MADODOU en groupement Bunyuka, dans la Chefferie de Bashu, en territoire de Beni.

Il n’avait aucun problème avec des civils ou des forces de sécurité ou encore de l’ordre, selon ses proches, ses familiers et ses amis que Radio Moto Butembo-Beni a côtoyés, jeudi 23 et vendredi 24 mai 2019.

Ce vendredi 24 mai 2019, les membres de la famille du défunt, les témoins de son assassinat et l’équipe des enquêteurs ont résolu de conjuguer les efforts pour établir les auteurs et les circonstances de l’assassinant de Faustin MUSEYA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *