Fête de « Idil Fitri »/Butembo-Lubero : les musulmans prient pour la paix et la fraternité au monde

La fête de « Idil Fitri », en l’Eglise de l’Islam, c’est ce mardi 04 juin 2019. Au monde entier, les musulmans ont prié pour la conversion des pécheurs après un mois de jeûne et de prière. A Butembo-Lubero, les croyants de l’Islam affirment avoir imploré la grâce de Dieu pour que la fraternité règne au monde, pour que la paix règne au monde et pour que la femme respecte son corps par son habilement qui doit être descend, selon les prescriptions de la parole de Dieu.

« Il est nécessaire que la femme honore sa personnalité. Elle ne doit pas marcher nue. Ramadah enseigne que la femme ne puisse pas exposer son corps parce qu’il n’est pas pour tout le monde, mais pour son mari », a lancé cette femme.

Le Chargé de Culte dans la Région Islamique de Butembo-Lubero a indiqué que tout s’est bien passé, ce mardi de Idil Fitri. Les cérémonies ont vécu à la mosquée Abrar Yousoufu du centre ville et non plus à Kalemire à cause de la pluie. Sheikh Abdoul Aziz Kibangu espère que la fraternité, la renonciation, la paix et la richesse économique que les musulmans ont implorées seront vécues dans la communauté locale et au monde entier.

« Dieu déclare dans le Corah : comme vous aviez jeuné pour Dieu, vous avez laissé le manger pour Dieu, vous avez laissé tout ce qui est mal pour Dieu, Allah vous a accordés ses bénédictions. Il vous a accordés son pardon. Allah vous a accordés d’entrer au paradis le jour où vous mourrez. Maintenant il dit que la journée d’aujourd’hui, vous devez aussi être contents pour ça, pour ces faveurs divines, pour ces miséricordes divines et les partager avec tout le reste de vos familiers », a-t-il lancé.

Le Ramadan 2019 a été une occasion pour les musulmans de la Région Islamique de Butembo-Lubero de tenter de pallier la crise qui a vécu entre les jeunes voulant l’installation d’un nouveau comité et les membres du comité fin mandat. Ces derniers, dont Sheikh Abdoul Aziz Kibangu fait partie, font attendre les décisions de l’Assemblée Générale Nationale de l’Islam en RDC qui devra statuer sur cette crise administrative.

Pendant ce temps, Sheikh Abdoul Aziz Kibangu appelle les Ouailles de l’Islam à Butembo-Lubero de se conformer à la théologie Islamique qui circonscrit, selon notre source, que les croyants ne doivent pas faire face à leur hiérarchie religieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *