Communauté Islamique de Butembo-Lubero : du flou à la crise…

Du flou, de l’incertitude, de la confusion débouchant sur une crise. Voilà qui marque, ces jours-ci la communauté Islamique en Région de Butembo-Lubero. Conséquence, ceux qui veulent la démission du comité fin mandat piloté par Sheikh HAWAZI KITENGE KAMATE menacent de créer par force un comité de crise en attendant les élections de nouveaux animateurs du comité de l’Islam à Butembo-Lubero.

C’est le message que KAMBALE KASAYI Idriss, qui se fait passer pour secrétaire du collectif des fidèles musulmans, a présenté au maire de Butembo lundi 17 juin 2019 à travers une pétition. Endéans 10 jours, à compter du 17 juin 2019, si rien n’est fait, nous auront un comité de crise, prévient KAMBALE KASAYI Idriss.

« Voilà pourquoi, Monsieur le maire, au regard des tensions ci-dessus, notre ultime souci en vous saisissant est de voir l’ouverture de notre bureau et l’autorisation de l’installation du comité de crise tel que désigné par notre hiérarchie nationale que provincial dans les 10 jours qui suivent comme souhaite l’ensemble de fidèles musulmans de Butembo. Sinon, nous ne serons pas à mesure de supporter les conséquences », a-t-il prévenu.  

En réaction, le chargé de culte en communauté de l’Islam à Butembo-Lubero et membre du comité déclaré indésirable par KAMBALE KASAYI Idriss ne répète que ce qu’il a déjà présenté comme opinion à ce sujet. Sheikh ABDOU AZIZ KIBANGU appelle les détracteurs de ses paires au sérieux et à reconnaitre qu’ils n’ont rien comme base pouvant leur permettre d’installer un quelconque comité. Sheikh ABDOU AZIZ KIBANGU leur demande de rester fidèles à la foi de leur religion en attendant la décision conjointe de toutes les autorités impliquées dans ce dossier. D’ailleurs, il n’y a pas de crise, tente-t-il de rassurer.

« Nous n’avons pas beaucoup à dire parce que la situation est au niveau de la mairie. Comme le maire a constitué une commission pour les écouter et pour nous écouter, et comme aussi le TRIPAIX a déjà tranché, ces accusations, nous espérons que bientôt dans quelques jours le maire va aussi se prononcer sur ce sujet », a-t-il lancé en rejetant la prétention d’une quelconque crise.

Des manifestations que nous enregistrons de la part des jeunes musulmans, ces jours-ci, sont des comportements hors normes de l’Islam, recadre le chargé de culte en région de Butembo-Lubero. Sheikh ABDOU AZIZ KIBANGU affirme même qu’aucune région de l’Islam n’a jamais eu de comité de comité de crise. C’est pourquoi il appelle le parquet près le TGI Butembo à rouvrir le bureau du comité encore en action jusqu’à nouvel ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *