Le Rwanda rouvre ses frontières avec la RDC

Les autorités du Rwanda ont rouvert la frontière avec la République Démocratique du Congo. C’est après une fermeture momentanée, ce jeudi 1ier Aout de la frontière. La situation était consécutive à la déclaration d’un troisième cas confirmé Ebola, mercredi 31 juillet 2019. Le Rwanda a estimé qu’il fallait agir ainsi pour prévenir ses citoyens de la maladie qui a tué plus de mille 800 personnes en Ituri et au Nord-Kivu, à l’Est de la RDC.

Déjà le matin, plusieurs congolais vivant à Gisenyi au Rwanda étaient à la frontière pour vouloir traverser jusqu’à Goma. Mais sans succès. Les plus malheureux sont les citoyens qui font le commerce transfrontalier de deux cotés.

« Nous qui travaillons à Gisenyi, nous apprenons que les congolais n’entrent plus. Alors que beaucoup de mamans cherchent de quoi survivre », s’est inquiété ce citoyen congolais alors que cet autre ajoute « Je me sens mal à l’aise car la doine est fermée. Et rein ne se fait plus à la normale. On n’a rien à faire ». Cette jeune femme lance « Je suis frustrée car les rwandais ne traversent plus pour acheter de mes foulards. C’est vraiment une mauvaise nouvelle qui nous affecte. Les rwandais font ici des activités, et nous-mêmes au Rwanda ».

Le matin de ce jeudi, la police Rwandaise n’autorisait que la traversée de quelques congolais aux conditions de ne plus retourner au Rwanda. Ce n’est qu’à 14 heures que le mouvement a repris.

Nos sources proches de la coordination de la riposte précisent que 10 personnes en contact avec le patient décédé mercredi ont été listées pour une vaccination et seront suivis 21 jours durant.  

1 Comment on "Le Rwanda rouvre ses frontières avec la RDC"

  1. ALFRED BARAKA | 01/08/2019 at 22:16 | Répondre

    Mes chers congolais congolaise vous voulez nous dire que l’Amérique manque des moyens pour stop l’ebola mais e
    Au Burundi et dans d’autre pays ils ont stop comment ils sont entre de voir comment nos frères sont entre de mourir. Nous demandons immédiatement l’aide de l’Amérique à ce sujet.

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*