Butembo-Beni : Mgr l’Evêque optimiste au sujet du plaidoyer mené en Ouganda sur l’éradication des groupes armés en RDC

L’Evêque de Butembo-Beni se veut confiant dans l’attente des résultats consécutifs au plaidoyer autour de l’éradication des groupes armés étrangers sur le sol congolais. Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech espère qu’après avoir brossé le calvaire vécu à Butembo-Beni au Président ougandais, ce dernier pourra aider ses homologues des Grands Lacs   à juguler par exemple le phénomène des présumés ADF.

L’ordinaire du lieu l’a fait savoir au cours de l’interview accordée à Radio Moto Butembo-Beni vendredi 02 aout à l’évêché.

« On lui a demandé de  collaborer  à améliorer, renforcer la collaboration, la solidarité entre les pays des Grands lacs dont nous faisons partie ; surtout nous autres ici de l’Est. Il connait justement  très bien l’histoire. Il sait comment ceux qu’on appelle de cette manière là se retrouvent au Congo. Ca ne date pas de lui, mais c’est déjà du temps de la première République. Nous lui demandons, s’il peut faire quelque chose, d’être à collaboration, peut-être par sa sagesse, d’aider les autres à atteindre le même niveau de développement, d’un certain bien-être visible de l’ordre qu’on peut observer à Kampala », a lancé l’Evêque de Butembo-Beni.

En réaction au plaidoyer formulé par l’Evêque de Butembo-Beni, le Président ougandais a dit attendre le concours des autres pays voisins pour gagner le pari de vaincre les présumés ADF.

« Il faut que d’autres pays aient le même souci de montrer qu’on est dans une même région avec des populations souvent qui sont proches les unes des autres, qui ont besoin de vivre dans la paix, dans la concorde, la fraternité et le souci de développement de toutes les nations. Quand on lui parle de la situation, lui-même peut comprendre de quoi il s’agit. Mais on ne manque jamais de souligner les souffrances que nous vivons depuis au moins deux décennies », a-t-il ajouté.

Rappelons que le tête-à-tête qui a servi de cadre à ce plaidoyer a eu lieu en la résidence du Président MUSEVENI mardi 23 juillet 2019. A côté de l’Evêque de Butembo-Beni, étaient le Président de la CENCO et le secrétaire général de cette structure.

Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech avait déjà exposé la même situation à d’autres autorités, un peu plus tôt. En deux reprises soit à Kinshasa et à Beni au Président de la RDC, Félix-Antoine TSHISEKEDI et à l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique. Mark HAMMER qui était venu jusqu’à l’Evêché de Butembo-Beni.

Dans la même optique, l’Ordinaire du lieu présente, à chaque instant, la même situation dramatique jusqu’au Saint Siège. C’est pourquoi, le Pape François, empêché de descendre à Beni-Butembo ces jours, va dépêcher l’un de ses Cardinaux pour palper le calvaire des habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *