Beni : une moto brulée et des personnes arrêtées lors des altercations entre population et équipe de réponse à Ebola à Kalunguta

Burned motorcycle after an accident lying down

Une moto brûlée et arrestation de plusieurs personnes à Kalunguta, ce lundi 2 septembre 2019. C’est le bilan des heurts qui ont opposé, ce lundi 2 septembre 2019, la population à l’équipe de réponse à la maladie à virus Ebola. C’était lorsque les agents de la réponse à Ebola tentaient d’effectuer un enterrement digne et sécurisé pour un habitant de Kalunguta mort de la maladie à virus Ebola.

La population a été en colère après qu’elle a constaté que l’équipe de réponse à Ebola est arrivée au lieu de deuil tardivement après que plusieurs personnes avaient déjà été en contact avec la personne morte.

En plus de la déploration de la déclaration tardive du cas Ebola sur la personne morte, la population déplore l’arrestation de quelques personnes, au cours de la manifestation de ce jour, par des personnes présumées maï-maï commandées par le nommé KILALO, Chef du mouvement rebelle UPLC. C’est ce groupe armé qui a sécurité les élections législatives, sur ordre du Gouvernement à Mabuku, Kabasha, Kalunguta et environs en territoire de Beni.

Les habitants de ces entités réclament la relaxation des personnes arrêtées, puisque, selon les habitants, elles ne sont pas celles ayant commis les dégâts matériels de ce jour.

Bien plus, ces habitants plaident pour la vaccination de toutes les personnes présumées contacts de la personne décédée de Ebola, selon les sources sanitaires.

Jusqu’au soir de ce lundi, les habitants de Kalunguta, la plupart des femmes, étaient amassées en cours de route, près du bureau de la localité pour patienter d’obtenir gain de cause de leurs désidératas. Possible qu’ils y passent nuit de suite de la colère de ce qui leur est arrivé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *