SYDIP/Butembo: des femmes favorables au remplacement des agents de riposte contre Ebola inefficaces

L’équipe de riposte devrait penser à remplacer son personnel qui trempe dans l’inefficacité. Elle doit ainsi procéder à une évaluation permanente des agents qui rendent service dans le cadre de mettre fin à Ebola. Ces recommandations sont parmi celles qui ont été émises par 54 femmes participantes à une séance de réflexion organisée lundi 09 septembre 2019 par le département Femme et de la promotion du genre du SYDIP à Butembo.

Les femmes déplorent les conditions stressantes dans lesquelles sont placées les femmes enceintes, les femmes allaitantes et leurs enfants de moins 5 ans. Celles-ci souhaitent que le transfert vers le Centre de Transit ou le Centre de Traitement Ebola se fasse après confirmation du cas positif d’Ebola. KAVIRA SAAMBILI Denise, animatrice du département femme et promotion du genre s’est confiée ce mardi 10 septembre 2019 à Radio Moto Butembo-Beni pour nous restituer l’essentiel de cette concertation.

« Nous avons constaté qu’il y a frustration des enfants, soit des mamans des enfants. Lorsqu’elles sont au niveau des CT, on sépare l’enfant de sa mère. Cela peut provoquer des traumatismes dans les jours à venir, ca peut provoquer des problèmes dans l’avenir. Il faut que le rapprochement de l’enfant suspect avec les membres de sa famille soit bien géré. Il faut aussi avoir un département au niveau du CT pour les enfants ; et là il faut mettre un psychologue adapté au niveau des enfants.  Nous avons pensé qu’il faut qu’on engage des gens qui maitrise la psychologie de l’enfant mais aussi aménager l’environnement là  par rapport au niveau des enfants. Pour les CT, on a constaté que c’est une innovation. Et la maladie est vraiment nouvelle ici chez nous. Que les services des CT soit un annexe à l’hôpital où nous avons l’habitude de nous soigner. Maintenant après avoir prélevé au niveau de l’hôpital, maintenant si le malade est confirmé, on peut maintenant procéder à l’isolement dans le CTE », a-t-elle restitué.

Les femmes participantes ont aussi recommandé l’amélioration de la prestation des commissions Communication et Psychologie de l’équipe de réponse à Ebola.

2 Comments on "SYDIP/Butembo: des femmes favorables au remplacement des agents de riposte contre Ebola inefficaces"

  1. À mon avis, ces femmes n’ont fait que renforcer ce qui est dit depuis longtemps. L’équipe de la riposte compte un grand nombre de personnes inefficaces, si pas incompétentes ou tout simplement qui à la place que les convient. Mais comme la riposte est devenu un « business  » qui ressemble mieux à la politique politicienne, les dirigeants de la riposte se cachent derrière la soi disant « expertise  » qui ne prouve pas son savoir faire. La situation de la prise en charge des enfants, la communication qui serait remplacée par l’éducation pour la santé dans une approche actuelle, le triage des cas, le dépistage (examen de laboratoire ) pour ne citer que ces situations nécessitent des nouvelles nouvelles approches. Si l’équipe dirigeante de la riposte était pour la maîtrise rapide de cette épidémie qui a trop durée, elle aurait adoptée de nouvelles stratégies. Sans « humilité  » et « honnêteté », choses que les « experts » adoptent rarement si pas difficilement, l’épidémie de la ME continuera à nous tuer tout en enrichissant d’autres qui ressembleraient aux disciples de Machiavel. Si le Président de la République avait mis la pression jusqu’au niveau de la base, les choses auraient changer. Pourquoi continuer à garder l’équipe qui a connu un échec aussi lamentable? L’histoire nous répondra certainement. Excusez moi pour ma logorrhée. Dule CT Kale MSc, spécialiste en Santé et Développement Communautaires et en développement durable.

  2. Je voulais dire que certaines personnes occupent des places ou postes qui ne leur reviendraient pas.

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*