Beni : des populations regagnent progressivement les villages en groupement BULIKI

Retour progressif des populations des villages KALAU, KALINGATE, PABUKA et KALUNGUTA en groupement BULIKI en Collectivité-secteur RUWENZORI. La société civile de cette partie du Territoire de BENI explique cette situation par la volonté des miliciens maï-maï de l’union des patriotes pour la libération du Congo UPLC de quitter la brousse pour servir sous le drapeau au sein des forces armées de la RDC.

Selon TSONGO KIBWANA Innocent, président des forces vives, joint par RMBB dimanche 10 novembre, les paysans cohabitent pacifiquement avec ces miliciens qui contrôlent ces villages, mais sans armes. En effet, ils les ont déjà remises aux autorités militaires des FARDC en attendant leur orientation dans les centres de formation militaires de KAMINA et KITONA.

La société civile insiste sur l’accélération par le gouvernement congolais de ce processus et au respect des accords signés avec l’UPLC. Elle craint que le retard observé puisse conduire à un revirement.

« Nous osons croire qu’avec leur entretien avec le gouvernement, d’ici quelques matins ils vont devoir partir pour la formation telle que prévue par leurs accords. Cette décision est vraiment salutaire puisque nous avons longtemps souffert. Il est bon que les gens puissent venir embrasser la carrière militaire en s’enrôlant officiellement dans l’armée loyaliste. Nous allons seulement demander aux autorités de la République de faire en sorte que les accords signés avec UPLC soient concrétisés pour que nous puissions vivre la paix longtemps réclamée par tous », a lancé TSONGO KIBWANA Innocent, président de la société civile en groupement BULIKI.

Pour rappel, ils sont plus de 500, ces miliciens maï-maï favorables à la reddition. La plupart répondaient aux ordres de MAYANI et SAPERITA qui ont contrôlé cette partie depuis près de cinq ans.

Be the first to comment on "Beni : des populations regagnent progressivement les villages en groupement BULIKI"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*