Beni : la  Véranda Mutsanga et le mouvement JE SUIS BENI dans les collimateurs de la justice

Les responsables des groupes de pression VERANDA MUTSANGA, section de Beni-ville et du mouvement JE SUIS BENI sont dans les collimateurs des instances judiciaires. Ils sont visés par une information judiciaire ouverte ce lundi 02 décembre par l’Avocat général des FARDC près la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

Le lieutenant-colonel NKUMBU NGOMA Jean-Baptiste actionne ses poursuites judiciaires suite au meurtre des policiers, incendie de la mairie de Beni, des installations de la MONUSCO, celle du bureau de la PNC MA CAMPAGNE et autres faits.

Le haut officier militaire accuse les concernés d’avoir utilisé un groupe maï-maï qui s’est confondu aux manifestants pour commettre ces dégâts depuis le 25 novembre 2019 à Beni. Selon notre source, ces faits sont prévus par l’article 136 du code pénal militaire et les articles 43, 44 et 103 du code pénal ordinaire, livre II.

« Toute personne qui sera citée comme instigateur pourra subir la rigueur de la loi quel que soit son rang. Elle fera objet des poursuites judiciaires », déclare le lieutenant-colonel NKUMBU NGOMA Jean-Baptiste.

Radio Moto Butembo-Beni a posé la question de savoir si cette même énergie est déployée pour traquer les égorgeurs qui endeuillent Beni. L’Avocat général des FARDC près la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a répondu que les efforts des services de sécurité vont dans ce sens. « J’ai déjà ouvert plusieurs dossiers d’informations judiciaires à l’endroit de présumés égorgeurs interpelés. Plus de 150 éléments du mouvement ADF et leurs collaborateurs sont incarcérés à Beni. Bientôt, ils vont comparaître devant la Cour », le lieutenant-colonel NKUMBU NGOMA Jean-Baptiste, Avocat général des FARDC près la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

1 Comment on "Beni : la  Véranda Mutsanga et le mouvement JE SUIS BENI dans les collimateurs de la justice"

  1. Nous ne sommes pas d’accord avec cette procédure de la Justice ! Ça risque encore de nous mètre dans la confusion svp!

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*