Nord-Kivu : des tracasseries militaires signalées sur la route Butembo-Beni

Les usagers du tronçon routier Butembo-Beni déplorent les tracasseries dont ils ont victimes à la barrière KANGOTHE et vers le pont jeté sur la rivière Kisalala. Ils se sont confiés à Radio Moto Butembo-Beni ce lundi 02 décembre 2019.

Les victimes pointent du doigt des éléments des FARDC qui sont, les uns commis à la garde de la barrière, les autres à la surveillance sécuritaire à Kisalala et environs.

Ces éléments qui tracassent conditionnent le passage du piéton ou du conducteur d’engin roulant par le paiement de 500 francs congolais. Cette salle opération est vécue à partir de 17 heures de chaque jour, dénoncent les victimes. Ces usagers du tronçon routier Butembo-Beni appellent la hiérarchie militaire à interpeler les incriminés.

« Je les croise souvent à la barrière de Kangote et à Kisalala. Les nouveaux commencent à tracasser à partir de 17 heures en demandant 500 fcs. Que l’Etat nous aide ; car il y a des fois où nous transportons des clients pour AMINI YESU et on nous demandons 500 fcs pendant que tu as taxé 1000 fcs au client », a plaidé  ce taximan.

Selon les usagers que nous avons rencontrés ce même lundi, la situation similaire est déplorée sur l’axe routier Butembo-Kyondo à la barrière de KUGEKI.

Be the first to comment on "Nord-Kivu : des tracasseries militaires signalées sur la route Butembo-Beni"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*