Rutshuru/Chefferies de  Bwisha et Bwito: une dizaine de civils pris en otage

Près de 14 personnes ont été enlevées vendredi 29 novembre dans les chefferies de Bwisha et Bwito, en territoire de Rutshuru. Ces personnes ont été prises en otage dans des circonstances différentes.

D’abord à Muramba, groupement Busanza dans la chefferie de Bwisha, 11 personnes ont été enlevées dans l’après midi de vendredi. Selon les sources de la société civile, il s’agit de 7 hommes et 4 femmes. Ils rentraient du champ à près de 2 km de Rugarama, un autre village du groupement de Busanza.

Consécutivement à cette prise d’otages en masse, à partir de 10 heures de samedi 30 novembre, certains habitants ont perturbé les cours dans les écoles de ce village. La situation est redevenue calme les après midi de samedi, rapporte une source du conseil local de la jeunesse dans le groupement de Busanza.

Ensuite, dans le groupement de Bambo, en chefferie de Bwito, des inconnus ont enlevé trois personnes au niveau de Lushebere entre Kirima et Kishishe. Selon des sources indépendantes à Kibirizi, il s’agit d’un motard et ses deux clients, une femme et son fils. Les trois victimes quittaient Kibirizi pour Kishishe. Nos sources rassurent que le motard a su s’échapper des mains des preneurs d’otages samedi matin.

Be the first to comment on "Rutshuru/Chefferies de  Bwisha et Bwito: une dizaine de civils pris en otage"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*