RDC-Traque des miliciens à Beni : plus de 80 rebelles anéantis

Les FARDC ont rendu compte du bilan des opérations militaires lancées contre les rebelles au grand Nord depuis le 30 octobre 2019. C’était au cours d’une conférence de presse ce lundi 02 décembre 2019 à Beni-ville.

le général Léon Richard Kasonga, porte-parole de l’armée, le général-major Daniel KASHALE, sous chef d’Etat Major chargé des opérations et le colonel DUNIA, commandant de la brigade commando au centre des Opérations Sukola, ont d’abord présenté les condoléances des FARDC à la population du grand Nord victime de l’insécurité. Ensuite, le porte-parole de l’armée a déclaré que les FARDC ont conquis plusieurs bastions rebelles, dont le Mayangose. Toutefois, le général Léon Richard Kasonga, prévient que les 28 mille familles devront attendre le nettoyage de l’entité pour la reprise activités champêtres et ménagères.

« Ces 28 mille familles vont attendre le nettoyage afin que nous leur apportions la sécurité nécessaire pour la reprise des activités champêtres. C’est un grenier qui nourrit la ville. Tous les objectifs militaires assignés aux FARDC ont été atteints », a-t-il mentionné.

Des efforts considérables dans la traque des rebelles 

Le porte-parole militaire a poursuivi en se réjouissant de la neutralisation d’au moins 80 combattants ADF et collaborateurs, dont 4 chefs de ce groupe rebelle, et la conquête de Chochota, grand centre d’entrainement ADF. Ici, a été aussi découvert un dispensaire, un lieu de pendaison des kidnappés, des effets électroménagers, a dit l’officier militaire.

D’autres agglomérations récupérées sont KIDIKIWE I et II ainsi que la Haie, où se planifiaient toutes les opérations, et la vallée de Mwalika où, selon le général Léon Richard Kasonga, les combattants ADF pratiquaient les activités agropastorales et le recrutement des combattants. Occasion pour lui de dénoncer qu’ici ont été retrouvés le Coran et des monnaies étrangères.

Ce qui dénote, a-t-il dit, que parmi les rebelles figurent des citoyens des nationalités étrangères. Il a cité notamment la Tanzanie.

L’armée dit avoir atteint ces objectifs grâce à la collaboration et l’appui de la population et la reddition des combattants dont 850 maï-maï qu’il encourage. A lui de montrer, enfin, que l’ennemi n’est pas la Monusco. Il appelle à ne pas tomber dans le jeu des l’ennemi.

Be the first to comment on "RDC-Traque des miliciens à Beni : plus de 80 rebelles anéantis"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*