Butembo : les ressortissants de l’IBTP appellent leurs cadets étudiants au calme

Le comité de ressortissants de l’IBTP Butembo appelle les étudiants de cette institution publique à s’apaiser devant la situation de destruction des vitres  de leurs auditoires vendredi 06 décembre. Ce forfait a été signé par des manifestants présumés appartenir au groupe de pression Véranda MUTSANGA.

Se confiant à la presse locale ce dimanche 8 décembre 2019, l’ingénieur KAKULE HANGI Luc rassure que la solution est entrain d’être pensée  pour réparer les dommages.

« Nous demandons aux étudiants de se calmer, de rejoindre le chemin de l’école, pour nous permettre de finaliser l’année académique 2018-2019 qui a commencé bien avant mais qui n’est pas encore achevée à cause de tout ce qui s’est passé à l’IBTP. Il faut qu’on rattrape le retard. Nous rassurons que nous sommes en train de suivre le dossier », a rassuré Ingénieur KAKULE HANGI du comité de ressortissants.

Au finish, le comité de ressortissants de l’IBTP encourage la cohabitation pacifique entre les groupes de pressions, les étudiants et la population Bubolaise.

En fait, au cours du passage des étudiants à SABA (Commune Bulengera en ville de Butembo) samedi 07 décembre, un étudiant a battu,  avec une barre de fer à bêton, un homme qui était de passage. Blessé à la tête, l’homme a été vite conduit  au centre hospitalier de Ngothe.

Arrivés au siège de la véranda Mutsanga, les étudiants n’ont croisé personne après que les verandistes venaient d’être dispersés  par la police. C’est ainsi qu’ils ont procédé au pillage des boutiques, cabines à MUTSANGA, MUTIRI, KYAVUYIRI. Ces étudiants ont emporté des téléphones, ordinateurs et vidé certaines boutiques.

Le même samedi, l’Association de Taximen Moto et Voitures, ATAMOV, s’est dit victime des dégâts commis  des jeunes identifiés comme étudiants de l’IBTP. Dans un communiqué rendu public ce week-end, l’ATAMOV déplore le passage à tabac de ses membres et l’endommagement de leurs motos. Au nom de l’association, maître MUMBERE MISISA Jackson réclame réparation au regard des préjudices causés.

Be the first to comment on "Butembo : les ressortissants de l’IBTP appellent leurs cadets étudiants au calme"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*