Butembo : le prix des oignons difficile à stabiliser

Le prix des oignons reste difficile à stabiliser en ville de Butembo. Ceci fait suite suite aux faibles quantités de production rendant ainsi la qualité de ces produits dépréciatifs au marché des produits vivriers. Cest ce que pense KATEMBO KASAYI, président de la coopérative des dépositaires des produits vivriers à Butembo  interrogé ce samedi 11 janvier 2020 dans son bureau de travail.

Celui-ci regrette que les terres de Kipese et Masereka dans le Lubero soient arides alors que dans le passé, elles ont été connues comme productrices de ces plantes potagères.

Cette situation pousse les commerçants à parcourir des longues distances à la recherche de leurs marchandises. « Ainsi ces produits connaissent des pourritures avant leur commercialisation, résultante de ce long voyage », se désole notre source.

Les détaillants de ces produits ne cessent de pousser leurs lamentations sur la flambé du prix des oignons. Ceci, disent-ils, les bloquent dans l’évolution de leurs activités commerciales de ces produits. Une femme détaillante qui s’est livrée à Radio Moto Butembo-Beni explique que les clients tiennent difficilement aux prix sur le marché.

Ces potagères à bulbe vendus actuellement à Butembo proviennent de Kibumba dans le territoire de Nyiragongo dans le Nord-Kivu et du Rwanda. Les régions tempérées du Grand Nord-Kivu comme Kipese et
Masereka sont devenues improductives suite à la surexploitation du sol.

Le prix du kilogramme varie entre trois milles et cinq milles francs congolais alors que les détaillants commercialisent un tant à mille francs.

Be the first to comment on "Butembo : le prix des oignons difficile à stabiliser"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*