Beni : une déperdition scolaire décriée à Bulambo-Isale

Déperdition scolaire en groupement Bulambo-Isale, dans la Chefferie de Bashu. Des jeunes se lancent dans des activités champêtres ou dans des domaines n’étant pas de leur compétence scolaire. Radio Moto Butembo-Beni a fait le constat en début janvier 2020. La communauté locale appelle à la responsabilité des parents invités à sensibiliser leurs filles et fils à étudier et travailler pour leur société.

A en croire Ndaliko SYAHUMBIRE, chef du caucus des intellectuels de Bulambo, la déperdition scolaire est un problème qui ronge la vie scientifique dans ce groupement. Au lieu de mettre en application les matières apprises au banc de l’école, les jeunes se dispersent dans divers domaines.

« Nos jeunes diplômés en technique ou dans d’autres domaines se désorientent dans la vie professionnelle. Quelqu’un ayant fini sa technique, au lieu qu’il mette en pratique les connaissances acquises et ainsi élever le niveau de développement du milieu, il va encore s’orienter dans des domaines où il n’a pas été formé », s’est-il désolé avant d’ajouter « Les conséquences sont multiples. Nous avons formé quelqu’un en industrie agricole, nous voulons qu’il mette en pratique ces notions en industrie agricole. Nous avons formé un agronome, la population a besoin de cet agronome. Autant pour les vétérinaires. Mais là, les conséquences c’est que nous allons manquer des techniciens professionnels. Et le milieu va connaitre un retard sur tous les points de vue ».

Notre interlocuteur pointe la mauvaise orientation, l’ignorance, le manque d’argent pour le reste des études à la base de cette situation. Il invite les jeunes à se perfectionner chacun dans sa carrière en fin de relever les défis vécus dans diverses carrières du groupement Isale-Bulambo.

Be the first to comment on "Beni : une déperdition scolaire décriée à Bulambo-Isale"

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*