Beni : des femmes à la recherche du bois se heurtent à un groupe d’hommes armés à Kibanda

Photo-Illustration, RMBB

Les femmes à la recherche des bois morts dans le Parc national des Virunga ont été surprises par un groupe d’hommes armés non  encore identifiés, le mercredi 12 février 2020. Le bourgmestre de la commune de LUME indique que les services de sécurité sont en alerte maximale et appelle ses administrés au calme et à la vigilance.

Selon le président du noyau de la société civile en commune de BULONGO, c’était  à  hauteur de KIBANDA près du pont LUME le long de la route Beni-Kasindi que les femmes ont croisé les hommes armés. C’est en collectivité-secteur RUWENZORI en Territoire de Beni . ANEANDRE BIN-KAPEPELA ajoute que ces femmes sont rentrées en communes de BULONGO  et de LUME en courant de toute leur force et sans chaussures.

« Pendant que les femmes étaient à la recherche des bois morts, il y’a un incivique qui portait une tenue à la marque Ougandaise ; lequel a surpris les femmes qui étaient là dans le parc. Cet incivique a fait une mise en garde à la femme pour qu’elle ne revienne plus au parc à la cherche du bois mort. Les autorités de la place, il faut qu’elles se mettent afin de voir comment on peut trouver solution à ce problème, parce que ca préoccupe vraiment toute la population », a-t-il plaidé.

Cette information est confirmée par le bourgmestre de la commune de LUME. MUHINDO BARAKA SAUL  indique que les services de sécurité sont en alerte maximale suite à cette situation. Il a néanmoins appelé ses administrés au calme et à la vigilance.

« Les rescapés nous ont confirmés qu’ils ont vu certains hommes en uniformes dans le parc des Virunga vers le coté de Kibanda. Ce sont les mamans qui cherchent le bois de chauffage chaque mercredi dans le parc. La situation est sous contrôle. Nous avons alerté les services de sécurité. Ils ont déployé certains éléments là-bas », a-t-il rassuré.

Cette situation intervient au lendemain des propos de l’Honorable KIZERBO WATEVWA,  élu de Beni ville, faisant étant d’une conspiration des rebelles présumés de l’ADF d’égorger des civils en ville de Beni  et en secteur Ruwenzori en Territoire de Beni. L’alerte du député national a créé une phobie au sein des populations des entités précitées.

1 Comment on "Beni : des femmes à la recherche du bois se heurtent à un groupe d’hommes armés à Kibanda"

  1. Kasereka Binyatsi JEAN | 14/02/2020 at 06:31 | Répondre

    C’est depuis un mois que les alertes sont maximales mais nos autorités en font toujours des rumeurs alors que les rumeurs peuvent traduire les vraiment informations,je tiens aussi préciser que cet endroit c’est depuis trois semaine qu’une position militaire s’est installée illicitement près de la rivière LUME sans oublier qu’une autre au niveau de Mantumbi c’est en 6km de la commune de Bulongo où plusieurs tracasseries se font par les fardc.

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié.


*