N-Kivu-Covid-19 : le gouverneur suspend deux cadres de l’administration publique pour mauvaise gestion de l’information

Le gouverneur du Nord-Kivu a suspendu de leurs fonctions, par mesure d’ordre, deux cadres de l’administration publique, le soir de vendredi 03 avril 2020. Les frappés par la mesure sont Docteurs Kasereka Tosalisana Michel et Chandende Emery, respectivement médecin chef de zone de santé de Beni et sous-coordonnateur ad intérim de la réponse à Ebola à Beni.

Selon les arrêtés lus à l’intention de la presse par un membre du cabinet du gouverneur, Nzanzu Kasivita Carly reproche à ces derniers une mauvaise gestion de l’information dans la réponse à la pandémie à Coronavirus. Il les accuse d’avoir aussi incité le maire de Beni Nyonyi Bwanakawa de communiquer des chiffres douteux sur les malades atteints du Covid-19 à Beni.

Concernant la première mesure, le chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu montre à docteur Michel Tosalisana Kasereka, médecin Chef de zone de santé de Beni, qu’il s’est caractérisé par un comportement contraire aux valeurs de référence de l’agent public de l’Etat par une légèreté dans la gestion de l’information en violation du code de conduite de l’agent public. Pendant sa suspension, l’intérim de sa charge sera assumé par Docteur Muhindo Fikiri Frank, médecin directeur de l’hôpital général de référence de Beni.

Quant à la seconde décision, Nzanzu Kasivita suspend Docteur Chandende Emery, coordonnateur ad interim de la sous-coordination de la réponse à Ebola à Beni. Le gouverneur lui montre ainsi qu’il a induit en erreur le maire de Beni en l’incitant à tenir un point de presse sur l’évolution de la pandémie dans sa juridiction en toute précipitation sans pourtant se référer à la hiérarchie pour raison d’unicité de commandement. Sa charge sera couverte ad interim par docteur Muhindo Fikiri Frank, médecin directeur de l’hôpital général de référence de Beni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *