Assassinat d’un taximan à Butembo : l’ATAMOV initie une plainte contre inconnu

Après l’assassinat du taximan Kasereka Kabuyaya Benjamin, le président de l’association des taximen motos et voitures, ATAMOV/RDC a porté plainte contre inconnu. Mumbere Misisa Jackson l’adit à Radio Moto Butembo-Benicemardi 19 mai 2020. L’ATAMOV plaide pour que l’auditorat militaire retrouve le tueur et le punisse conformément à la loi.

Cette plainte a été déposée à l’auditorat  militaire garnison de Beni détaché à Butembo. Dans cette correspondance, l’ATAMOV demande aux instances judiciaires d’ouvrir une enquête pour retrouver et punir de façon exemplaire ce énième meurtre qui endeuille encore une fois cette association.

« D’abord, nous regrettons la mort de notre frère Kasereke Kabuyaya Benjamin qui a été abattu par des personnes non identifiées. C’est pourquoi nous avons voulu d’abord connaître ces personnes là. Raison pour laquelle nous avons saisi l’auditorat militaire pour qu’il puisse mener des enquêtes par rapport à la mort de notre frère. Nous sommes une association bien reconnue, et nous avons des documents nécessaires qui nous donnent cette force de saisir les instances judiciaires quand nous avons un problème qui peut nous départager avec qui que ce soit. C’est ainsi que nous demandons à l’auditorat militaire de mener les enquêtes pour savoir qui a tué notre taximan », a exigé le président de l’ATAMOV qui ajoute « Nous avons retrouvé deux chargeurs et une tenue semblable à celle des FARDC. Et dans cette tenue là, nous avons retrouvé une carte SIM ».

Au final, le président de l’ATAMOV/RDC remercie les autorités urbaines pour avoir libéré gratuitement les motos et les taximan arrêtés par les agents de l’ordre lundi 18 mai 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *