Insécurité à Butembo-Beni : deux militaires parmi les 21 présumés bandits arrêtés par la justice militaire

Au moins 21 présumés malfaiteurs sont déjà aux arrêts jusqu’au marcredi 20 mai 2020. Ceux-ci sont pointés du doigt dans l’insécurité à Beni et Butembo Les investigations continuent pour mettre la main sur d’autres, près d’une dizaine.

Depuis ce mercredi 20 mai 2020, l’Avocat général des FARDC près la Cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu a rejoint les enquêteurs en œuvre à Butembo. Le lieutenant-colonel Kumbu Ngoma Jean-Baptiste a révélé au reporter de Radio Moto Butembo-Beni qu’au moins deux armes à feu et une moto ont été saisies des mains de présumés bandits déjà arrêtés. L’une était entre les mains des bandits civils et l’autre appartiendrait à un militaire. La deuxième arme à feu a été découverte la nuit de mardi à ce mercredi à Beni-Butsili où elle était enfouie dans le sol.

Notre source précise que parmi les personnes arrêtées figurent deux militaires. Ces derniers seraient des collaborateurs de quatre groupes en voie d’identification qui insécurisaient Butembo, Beni, Bunia jusqu’à Kanyabayonga, chute notre source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *