N-Kivu-Assassinat du militant de la LUCHA à Beni : le vice président de l’Assemblée provinciale exige une audience en flagrance contre le tueur

Le vice président de l’Assemblée provinciale du Nord Kivu exige une audience en flagrance contre les policiers qui ont tué un militant de la LUCHA à Beni jeudi 21 mai 2020.

Selon Jean Paul Lumbulumbu, il est inacceptable que les agents de l’ordre continuent à user des armes létales contre les manifestants pacifiques, comme cela a été le cas pour le jeune Freddy Kambale Luhindo. Cette victime et ses camarades dénonçaient l’insécurité à Béni, caractérisée par les massacres dans cette région.

« Il faudrait qu’on puisse organiser rapidement une audience en flagrance pour permettre à ce que ces policiers ne puissent pas échapper à la rigueur de la loi et que cela puisse être une sanction dissuasive à l’endroit de tout autre policier qui va recourir à l’usage des armes létales lorsqu’il s’agit du maintien de l’ordre public », s’est-il confié à notre correspondant à Goma.

Le vice président de l’Assemblée provinciale se désole du fait que les policiers qui ont subi une formation se comportent de la sorte. Pour lui, l’erreur du tueur est encore plus grave si on considère que le militant n’a opposé aucune résistance à la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *