Nord-Kivu : « Il est tôt de juger le gouverneur d’improductif » (Honorable Ngwali Bertrand)

Le président de la commission Economie et Finances donne sa position au sujet des polémiques sur le bilan de l’an un de l’honorable Nzanzu Kasivita Carly à la tête de la province du Nord-Kivu. Samedi 07 juin 2020, l’honorable Kakule Ngwali Bertrand a réagi aux propos de son collègue Promesse Matofali. Il lui rappelle que le Nord-Kivu traverse une situation financière difficile suite à la situation sanitaire préoccupante.

Le député Promesse Matofali, avait jugé le bilan de Nzanzu Kasivita de mitigé et qu’il y a lieu de douter de sa capacité de répondre aux besoins de la population du Nord-Kivu. Dans une interview accordée à Radio Moto Butembo-Beni samedi 06 juin, l’honorable Kakule Ngwali Bertrand estime qu’il est tôt de juger le gouverneur de la province du Nord-Kivu. Il a d’ailleurs rappelé à son collègue Promesse Matofali, en sa qualité de vice-président de la commission ECOFIN, que le Nord-Kivu traverse pour le moment une situation financière difficile suite au manque de rétrocession, l’épidémie EBOLA et la pandémie de la Covid-19.

« Effectivement le président de l’assemblée accompagné de son vice président, c’est-à-dire, mon vice président de la commission ECOFIN, sont allés à Kinshasa à mars pour rencontrer le premier ministre, lui poser la question sur les arriérées. Le premier ministre abordant la question avait insinué que l’année 2019 était une année perdue sur le plan de la gestion et que lui ne pouvait intervenir par rapport à l’année 2020. Ils sont revenus de là à mi-mars, et malheureusement, avant la fin du mois, il y eu proclamation de l’Etat d’urgence et jusqu’aujourd’hui, il n’y a plus de suite », a-t-il rappelé.

« Le bilan actuel n’est pas à coller à la seule personne du gouverneur »

Par la suite, Kakule Ngwali Bertrand a rappelé également à Promesse Matofali que le bilan actuel n’est à coller à la seule personne du gouverneur mais plutôt à toutes les forces politiques qui ont concouru à la formation du gouvernement provincial. Cet élu du territoire de Beni cite ici LAMUKA, FCC et CACH. « La cote qu’il faut accorder au gouverneur c’est la même cote qu’il faut accorder aujourd’hui aux députés provinciaux », a-t-il lancé.

Pour Kakule Ngwali Bertrand, le gouverneur comme coordonateur de tous les services fait pour le moment preuve de sa volonté de voir le Nord-Kivu prospérer.

Il faut dire que l’honorable Nzanzu Kasivita Carly avait accédé au poste de gouverneur après un vote démocratique organisé à l’assemblée provinciale. Un poste qu’il a gagné avec une majorité écrasante des voix des représentants de tous les peuples du Nord-Kivu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *