Butembo : la police libère des jeunes accusés d’avoir orchestré la justice populaire sur le militaire FARDC décédé

Des jeunes interpelés par les services de l’ordre au rond-point du congrès dans la commune Mususa, mercredi 24 juin 2020, ont été libérés. Ces derniers étaient accusés d’avoir orchestré la justice populaire sur un militaire FARDC en divagation qui est malheureusement décédé ce même mercredi.

Le commissaire supérieur principal de la Police se désole du décès du militaire qui, pourtant, exerçait son travail. Colonel Richard Mbambi Kingana appelle la population à faire preuve d’une bonne éducation  et de laisser les services habilités faire leur travail.

« Il n’était pas un malfrat. Mais malheureusement il y a des inciviques qui se mélangent à la jeunesse qui est dans nos quartiers, voilà ils ont passé à tabas ce pauvre militaire. Comme j’ai l’habitude de le dire, la justice populaire ne paye pas », a-t-il conseillé en saluant l’initiative de la jeunesse de Furu qui ont mis la main sur un autre individu et qu’ils ont remis à la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *