Nord-Kivu : à la fin de Ebola, Kasivita Carly exprime sa reconnaissance au sujet de la collaboration de tous

Le ministre de la santé a déclaré la fin de la dixième épidémie d’Ebola à l’Est de la RDC jeudi 25 juin 2020. Cela a eu lieu au cours d’une conférence de presse qu’il a animée à l’hôtel du gouvernement à Kinshasa. Sur ce, Nzanzu Kasivita Carly, Gouverneur du Nord-Kivu, salue le personnel soignant de sa province et tous ses administrés, respectivement pour la célérité et l’engagement dans la riposte surtout contre Ebola dans sa province.

« Ce beau résultat n’aurait été possible sans l’engagement et le dévouement de nos communautés, des prestataires de soins et les experts qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour servir nos communautés. Qu’ils trouvent ici notre gratitude. J’ai également à remercier nos amis et partenaires qui se sont spontanément alignés sur les priorités du gouvernement national et provincial, et qui ont travaillé en étroite collaboration avec nos experts et cadres provinciaux de la division de la santé. Toute ma reconnaissance à la très dynamique population du Nord-Kivu, qui malgré toutes les péripéties propres au contexte du milieu et de la maladie elle-même », a reconnu Nzanzu Kasivita Carly.

Par ailleurs, le chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu recommande aux parties prenantes à la sécurité sanitaire, le renforcement du système de santé, l’encadrement des vainqueurs d’Ebola et la pérennisation de bonnes pratiques acquises au cours de cette épidémie afin de vaincre le Coronavirus.

« Je vous exhorte donc à maintenir les attitudes acquises et de continuer à coopérer avec les professionnels de santé dans le cadre de la surveillance afin de rester vigilants pendant toute la période de l’après épidémie de la maladie à virus Ebola », a-t-il recommandé.

Une autre recommandation du Gouverneur du Nord-Kivu à cette fin d’Ebola à l’Est de la RDC est celle consistant à éviter des manipulations et la vulgarisation des rumeurs en cette période de lutte contre Coronavirus.

Pour rappel, selon le ministre de la santé Eteni Longondo, il s’agissait du virus la plus longue, la plus complexe et la plus meurtrière au pays. Déclaré une urgence sanitaire publique à portée internationale le 17 juillet 2019, cette épidémie a touché trois provinces à l’Est de la RDC. Il s’agit du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri avec un total de 29 zones de santé qui ont déclaré un effectif de 3 mille 463 cas notifiés dont 3 mille 317 confirmés et 146 probables, 2 mille 277 personnes décédées. Mille 171 personnes s’en sont sortis guéries. Le ministre de la santé publique se souvient que l’épidémie a été traitée dans un contexte très particulier de résistance populaire dans des milieux broyés par l’insécurité persistante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *