Nord-Kivu : le REDHO élabore un rapport sur la mauvaise situation salariale des agents de la justice à Beni, Butembo et Lubero  

C’est une situation inhumaine que vivent 90 pourcents des agents du secteur administratif de la justice à Beni, Butembo et Lubero. Ceux-ci ne sont ni reconnus ni payés par l’Etat congolais. C’est la conclusion du rapport de monitoring mené de février à juin 2020 par le Réseau pour les droits de l’Homme, REDHO.

Le rapport du REDHO a été publié ce samedi 04 juillet. Le salaire étant un droit, ce regroupement d’ONGDH s’interroge comment ces agents sans salaire vivent. Le REDHO déduit qu’ils vivent grâce à la perception des frais indus qui augmentent inutilement le coût de la justice. Pour preuve, le dépôt d’une plainte est en principe gratuit. Mais, ne vous étonnez pas si un agent administratif vous demande quelque chose pour déposer votre plainte parce qu’il n’a aucune rémunération, dénonce le REDHO.

Ce dernier a effectué ses enquêtes au service de greffe du TGI Butembo, TGI Beni, TRICOM Butembo, TRIPAIX Butembo, TRIPAIX Beni, TRIPAIX Lubero et du Tribunal pour enfants de Beni. Ses investigations ont aussi concerné le parquet près le TGI Butembo, le TGI Beni, le TRIPAIX Lubero, le TRIPAIX Butembo, le TRIPAIX Beni.

Bien plus, le REDHO est allé vers les prisons de Kakwangura, Kangbay et Lubero tout comme vers les services notariaux à Beni, Butembo et Lubero. Le constat est sans appel : sur 284 agents de ce secteur administratif de la justice, seuls 28 sont matriculés et payés, démontre le Réseau pour les Droits de l’Homme. Maître Muhindo Wasivinywa, coordonnateur du REDHO, interpelle les autorités.

« Il faut avoir un regard positif envers le personnel, surtout ceux des entités énumérées en envoyant leurs dossiers au ministère de la fonction publique pour mécanisation. Au ministre d’Etat à la fonction publique ainsi que le secrétaire général, d’accélérer la procédure de mécanisation. Au vice premier ministre, ministre de budget ainsi que le secrétaire général du ministère, de budgétiser tout le personnel de l’administration de la justice des villes de Beni et Butembo ainsi que le territoire de Beni et Lubero », recommande le REDHO.

Les agents administratifs de la justice  sont les greffiers affectés aux Tribunaux, les secrétaires des parquets, les agents prestant à des prisons, les agents des services notariaux et les juges notables affectés aux Tribunaux de paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *