Butembo-Beni : des faux documents autour des apparitions mariales de Fatima

Des fascicules qui n’ont rien de vrai sur les apparitions mariales de Fatima sont en circulation dans certaines paroisses du diocèse. L’alerte est de l’aumônier diocésain du Mouvement sacerdotal Marial. En fait, il s’agit des recueils qui véhiculent une mariologie de la terreur présentée comme message de la Vierge Marie en 1917 aux enfants de Fatima au Portugal.

Au cours d’une interview avec Radio Moto Butembo-Beni lundi 13 juillet 2020, l’abbé Damien Vururu a appelé les fidèles à rester tranquilles en suivant les prescriptions de Jésus-Christ. Il avertit que ces documents portent un résumé contraire au message de la Vierge Marie à Fatima.

C’est pourquoi ce ministre de Dieu demande que les efforts soient concertés pour que ces livrets intitulés « SIRI ZA FATIMA », traduisez « LES SECRETS DE FATIMA » soient retirés de la circulation.

« Nous ne savons pas d’où viennent ces enseignements. Ne nous égarons pas. Dans l’Eglise, nous avons les piliers qui ont reçu cette mission de nous donner la parole de Dieu. Ce sont ces gens que Jésus a choisi et a envoyé. Et s’il y a des questions de foi, il faut qu’elles proviennent de ces gens-là. Depuis les générations de tous les Papes, suivons les responsables de l’Eglise parce que c’est eux qui nous apprennent la bonne foi », a-t-il conseillé.

Tout celui qui peut tomber sur ledit recueil peut le déposer au bureau du Mouvement sacerdotal Marial à Fatima-Mukene ou à la Cathédrale.

Pour rappel, les apparitions de Marie à Fatima reposent sur trois secrets. Dans le premier secret, Marie rappelle que le feu de la géhenne existe pour des âmes qui meurent dans le péché. Le deuxième secret concerne les conséquences de l’obstination dans les péchés. Ici, elle prévient sur la guerre, la famine, des maladies et des décès inquiétants.  Le 3e secret a pour volets le grand châtiment que court le monde, la grande persécution de l’Eglise et le retour de l’humanité à Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *