RDC : « les trois secrets de Fatima restent d’une actualité très parlante dans la vie chrétienne ces jours » (Abbé Damien Vururu)

Les trois secrets de Fatima restent d’une actualité très parlante dans la vie chrétienne ces jours. Propos de l’aumônier diocésain du Mouvement sacerdotal Marial ce 13 juillet 2020, le 103e anniversaire de la divulgation de ces mystères à l’occasion des apparitions mariales de Fatima. L’abbé Damien Vururu explique que dans ces secrets, la Vierge Marie est présentée comme intercesseur par excellence du peuple de Dieu.

Les six apparitions de mai à octobre 1917 au Portugal avaient apporté de grandes révélations à l’Eglise. Celles du 13 juillet constituent la clé de cet événement. La Sainte Vierge Marie avait demandé aux enfants Lucie, François et Jacinthe de prier le chapelet pour la réparation des outrages commis envers Jésus et Elle-Même.

Dans le premier secret, Marie rappelle que le feu de la géhenne existe. Et dans un tableau, les enfants sont horrifiés en voyant des âmes qui meurent dans le péché.

Le deuxième secret concerne les conséquences de l’obstination dans les péchés. Ici, elle prévient sur la guerre, la famine, la persécution de l’Eglise, des maladies inexpliquées et des décès inquiétants au monde.

Le troisième secret a pour volets le grand châtiment que court le monde, la grande persécution de l’Eglise et le retour de l’humanité à Dieu.

Dans ces secrets, la Vierge Marie est présentée comme intercesseur par excellence du peuple de Dieu, explique l’abbé Damien Vururu, aumônier diocésain du Mouvement sacerdotal Marial. Le curé de la cathédrale invite à la prière pour l’Eglise.

« Avec ce que nous sommes en train de connaitre, les guerres interminables, la faim, la persécution de l’Eglise, des maladies qui se succèdent dont on a aucune explication vraie et véritable, des décès qui viennent de par ci par là de façon en tout cas désordonnée, on se dit que ce que la vierge marie avait dit ne concerne pas seulement son temps, mais aussi l’aujourd’hui de notre vécu. Comme solution, nous devons focaliser notre attention vers le culte au cœur immaculé de Marie », a-t-il conseillé.

Se consacrer au cœur immaculé de Marie et la consécration de la Russie à son cœur sont parmi les pistes qu’Elle avait conseillée en 1917.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *