Nord-Kivu : des miliciens mai-mai s’installent à Kodongu

Des hommes porteurs de fusils et d’armes blanches, non autrement identifiés, ont réalisé une incursion, le soir de mardi 21 juillet 2020, à Kodongu, un village situé à 6 heures de marche au Nord-est de Kambau en localité de Bapusua. C’est en groupement Bapakombe, dans le secteur de Bapere à l’Ouest du territoire de Lubero.

Ces porteurs d’armes que d’aucuns assimilent à des miliciens mai-mai ont débouché de Makusi, une localité située en province de l’Ituri, très proche de Kodongu au Nord-Kivu. La police nationale congolaise, Sous-commissariat de Kambau a été la première à alerter sur cette présence d’hommes suspects à Kodongu.

Pour l’instant, Kodongu est sous contrôle de ces suspects, faute de présence des éléments de la PNC et des FARDC sur place. La présence de ces porteurs de fusils et d’armes blanches fait peur aux habitants de Kodongu qui n’ont que le « au secours » comme seule arme actuelle.

Des civils pris en otage à A Mabuo 

Par ailleurs, un autre village qui subit l’activisme des malfaiteurs, c’est le village de Mabuo, à plus ou moins 200 kilomètres au Nord-Ouest de Manguredjipa. Mabuo a été visité par des rebelles présumés mai-mai fidèle à Mangalibi, l’après-midi de mardi 21 juillet 2020.

Ces miliciens ont profité du déplacement des soldats des FARDC partis aux soins pour piller les biens de la population dans plusieurs ménages. Dans cette circonstance, certaines personnes ont été prises en otage. Ces personnes ont été utilisées comme transporteurs du butin des bourreaux. Mais jusqu’au matin de ce mercredi 22 juillet 2020, Mabuo n’a pas de nouvelles de ces civils dont le nombre n’est pas encore déterminé.

La communauté de Mabuo appelle à la libération de ces civils et à l’instauration de l’autorité de l’Etat dans plusieurs villages du Secteur de Bapere afin d’y permettre une vie sécurisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *