Nord-Kivu : un groupe rebelle s’installe à Maussa et provoque des déplacements massifs de la population

Le village de Maussa dans le territoire de Lubero se vide de ses occupants. Depuis l’après-midi de lundi 27 juillet 2020, la population de cette agglomération craint d’éventuels combats entre les miliciens présumés mai-mai du groupe RNL, fidèles au général autoproclamé « Mille Tours Par Seconde » et des combattants répondant aux ordres d’un autre général autoproclamé Baraka.

Le groupe RNL de « Mille Tour Par Seconde » se serait installé dans ce coin pour vouloir déloger la milice UPLD de Baraka à Vurondo, selon des sources concordantes.

A en croire ces mêmes sources des combattants pro-Baraka, ayant leur quartier général à Kiregha ont réalisé plusieurs mouvements à Maussa à la recherche d’un autre groupe armé qui se serait positionné à Sinjambale. Sinjambale est un autre village situé à une dizaine de kilomètres au Sud-ouest de Masoya, chef-lieu du groupement Mwenye dans le territoire de Lubero.

Cette situation a plongé la population dans une psychose jusqu’à la faire fuir de ses ménages pour aller se refugier à Kiregha, Masoya et Madelya, milieux supposés sécurisés.

Une circulation timide entre Butembo et Njiapanda

Une autre observation, c’est que la circulation routière entre Butembo et Njiapanda, via Masoya est timide, depuis que la population locale et les usagers de cette voie ont été informés de cette présence milicienne. Pourtant, dans cette partie, les habitants vivent de l’agriculture. L’insécurité risque de diminuer la régularité des activités champêtres.

C’est pourquoi les habitants appellent les autorités compétentes à agir le plus vite possible pour mettre fin à l’activisme des groupes rebelles. La journée de ce lundi 28 juillet 2020, d’autres sources ont dénoncé une bande de porteurs d’armes autour de Kavale, un autre village du groupement Mwenye. Ici, des détonations d’armes lourdes et légères se sont fait entendre. Ce qui fait croire qu’il y aurait combats. Mais rien n’est connu sur l’identité des antagonistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *