Rutshuru : la justice populaire débouche sur le lynchage d’une présumée sorcière à Rugarama

Une justice populaire a vécu l’après-midi de jeudi 30 juillet 2020 à Rugarama, en groupement Busanza, territoire de Rutshuru. Une femme a été tuée et son corps brulé. Il lui était reproché d’être à la base de la mort d’une de ses voisines, selon des sources administratives qui se sont confiées, ce vendredi 31 juillet 2020, à Radio Moto Butembo-Beni à Kiwanja.

La victime de cette justice populaire vivait dans un quartier périphérique de Rugarama depuis peu. Selon le président du conseil local de la jeunesse en groupement Busanza, Yoferina était venue d’un autre village de ce même groupement fuyant l’insécurité.

Mercredi soir, l’une de ses voisines a rendu l’âme au centre de santé de de Shinda dans le même groupement. Du coup, les proches de la défunte parlent d’un empoisonnement.

Jeudi en début d’après-midi, une folle rumeur se repend accusant madame Yoferina d’en être l’auteur. Voilà qui a suscité la colère au sein de la communauté. Des jeunes ont ainsi mortellement attaqué la vieille femme. Ils ont même brulé son corps avant de saccager sa maison, indique un habitant.

Le président de la jeunesse en groupement Busanza condamne ce recours à la justice populaire. Selon lui, des réactions de ce genre peuvent provoquer un cycle d’actes violents. Charles Serugendo rappelle à ses pairs que personne n’a le droit d’ôter la vie à son semblable.

Avant cela, les habitants de Kirima dans le groupement Mutanda en chefferie de Bwito ont également incendié une maison d’une autre femme, l’accusant aussi de sorcellerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *