Butembo : six structures sanitaires sélectionnées pour prendre en charge les cas de Covid-19

La maladie à Coronavirus serait en circulation à Butembo. Avertissement du maire intérimaire de Butembo ce samedi 1er août lors d’une interview avec la presse locale à la mairie de Butembo. Par conséquent, six structures sanitaires sont déjà sélectionnées pour prendre en charge les cas de Covid à Butembo.

Kambale Tsiko Patrick mentionne que lui et ses collaborateurs étaient inquiets de certains morts rapportés à Butembo les jours passés sans en savoir la cause.

« J’ai encore des messages dans mon téléphone des chefs des cellules qui commençaient à s’inquiéter. Nous nous sommes repliés au niveau des chefs de zones. La question était en examen, curieusement et brutalement, on vient tomber sur un cas de coronavirus. Comme scientifique, on peut déjà dire que la maladie existait déjà. Parce que nous avons découvert la présence de Covid-19 après que Covid ait élu domicile en ville de Butembo… », a-t-il lancé en souhaitant qu’un laboratoire soit installé tout près de Butembo pour assouplir le processus de vérification des échantillons.

Le maire ad intérim de Butembo confirme avoir demandé au gouvernement provincial une logistique conséquente pour prendre en charge les cas de Covid à partir de certains matériels utilisés lors de l’épidémie de Ebola.

En attendant, six structures sanitaires sont déjà sélectionnées pour prendre en charge les cas de Covid à Butembo. En zone de santé de Katwa, il s’agit de l’hôpital général de référence de Katwa, le Centre hospitalier Sainte Famille CARITAS de Mukuna et l’hôpital général de Matanda. A propos de la zone de santé de Butembo, l’hôpital général de référence de Kitatumba, les cliniques universitaires du Graben et le centre hospitalier Fepsi sont les formations sanitaires choisies.

L’autorité urbaine invite la population à l’observance des mesures d’hygiène conseillées telles la distanciation physique, le port correct et obligatoire des masques tout comme le lavage régulier des mains.

La société civile appelle à ne pas céder à la panique

Pendant ce temps, la société civile au Nord-Kivu craint que Butembo soit une nouvelle carrière de la Covid-19. Edgard Mateso son premier vice-président appelle les habitant de cette ville commerciale à ne pas céder à la panique car la peur n’amènera pas le courage de se protéger contre cette pandémie.

Ce message arrive après qu’un cas de Covid-19 a été confirmé en ville de Butembo ce vendredi 31 juillet 2020. Rappelons que la personne confirmée malade de Coronavirus est un membre de l’Etat âgé de 45ans, poursuivant les soins dans un hôpital depuis neufs jours en zone de santé de Katwa.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *