RDC : à Butembo, la valeur du dollar dépend de chaque opérateur

Toujours pas de montant stabilisé en chiffre pour effectuer les opérations de change monétaire en RDC, depuis que la Banque Centrale du Congo, BCC, a communiqué sur la valorisation de la devise nationale et de départ pour la baisse du taux de change. Radio Moto Butembo-Beni s’est imprégné de la situation, mercredi 05 et jeudi 06 août 2020, auprès des commerçants et les changeurs de monnaie, communément appelés Cambistes. Cette réalité se fait constater encore à Butembo.

Chez les commerçants, il y a, selon leurs propos, baisse de fréquentation des clients dans leurs échoppes, depuis la spéculation du taux de change en RDC. La crainte de ces clients est qu’ils arrivent au marché avec le dollar américain et soient surpris d’être changé de monnaie à un taux inférieur à 2 mille francs congolais.

Bien plus, un autre bémol pour eux serait de venir acheter un article en francs congolais et être taxé au taux supérieur ou égale à 2 mille francs congolais.

« Cela fait deux jours qu’on a eu des informations que non à Kinshasa, Lubumbashi, le taux est déjà à 1400 ou 1500… Ici chez nous en tout cas, c’est 2000 ou 2010 pour un dollar. Celui qui achète le fait à 2020 fcs », mentionne cet opérateur.

Chez les changeurs de monnaie, la réalité débouche sur d’autres à-côté qu’explique Syahingirwa Kambalume, président des changeurs de monnaie en ville de Butembo.

« Le dollar aujourd’hui, nous le changeons à 1900. Celui qui vient prendre les francs c’est à moins de 1900. Nous varions entre 1850 et 1900. C’est comme ça », a expliqué ce changeur de monnaie.

Une spéculation éphémère ?

Pour les autorités de la RDC, cette spéculation est en voie d’être éradiquée. Au début de cette semaine, le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, BCC, a fait comprendre sa note parlant de l’appréciation du franc congolais comme effet actuel de la loi de l’offre et de la demande. Jean-Louis Kayembe a appelé tous les congolais à s’accommoder au taux de la banque qui  est un taux indicatif, déterminé par le marché. Il avait montré que le taux orchestré par les cambistes est un résultat de leur comportement professionnel lorsque le niveau de la devise congolaise augmente ou baisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *