RDC : « Le juge qui refuse à l’honorable Vital Kamerhe la liberté provisoire, viole la constitution » (Militants de l’UNC Butembo)

L’union pour la nation congolaise UNC section de Butembo a organisé une marche pacifique en ville de Butembo ce vendredi 7 Aout 2020. Cette marche avait comme objectif d’exiger la libération de Vital Kamerhe. Pour les militants de l’UNC Butembo, la retenue de Vital Kamerhe en prison est une violation de la constitution.  

L’on pouvait lire sur leur calicot « Etat de droit légal, justice équitable et équilibrée, libérez Vital Kamerhe ». La marche est partie du rond-point SOFICOM en passant par la rue Kinshasa jusque Hollyday Park via Takenga pour redescendre au boulevard Joseph Kabila. Les militants ont alors pris la direction du Tribunal de Grande Instance Butembo où ils ont lu leur mémorandum. C’est après qu’ils se sont rendus à la mairie pour une deuxième lecture du même document.

« Il sied de vous rappeler que depuis le début du procès dit de 100 jours, la constitution est en train d’être violée. A titre illustratif, l’article 17 en son alinéa premier, dispose que la liberté individuelle est garantie. Nous estimons que le juge qui refuse à l’honorable Vital Kamerhe la liberté provisoire, viole la constitution quand il ne motive pas la décision », a lancé Achille Makelele, Cadre de l’UNC.

Les manifestants ont été reçus par Katsuva Teria Awite. Ce Chef de division unique a promis canaliser le message à qui de droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *