Depuis Cotonou, cet artiste musicien Bubolais regrette la disparition d’un « Evangéliste qui médite en fond la parole de Dieu »

L’évangéliste Samy Mumbesa est mort, mais il aura été quelqu’un qui a marqué certains jeunes de Butembo et d’ailleurs. C’est à l’instar de Elie Shérif Visesa, habitant et jeune talent musicien de Butembo, vivant à Cotonou, Capitale du Benin.

Une fois informé de la mort de l’évangéliste Samy Mumbesa, dimanche 09 août 2020, l’artiste Elie contacté par RMBB ce vendredi 14 aout 2020 dit avoir été chagriné de perdre un serviteur de Dieu. A travers une chanson d’hommage à l’évangéliste, il a reconnu que lui et la communauté religieuse de la CBCE-Vungi viennent de  perdre un messager de l’annonce de l’évangile. Cet Evangéliste, selon lui, qui médite en fond la parole de Dieu.

« Il vient de m’apprendre à aimer Dieu et à avoir le gout de méditer la parole de Dieu. Parce que lui, des fois quand on quittait le culte, il restait même quelques instants pour méditer la parole de Dieu. C’est un plus que j’ai appris chez lui, avoir ce temps-là de communiquer avec Dieu, méditer sa parole », se souvient cet artiste.

Toutefois, la mort est une étape de la vie, c’est aussi l’ouverture à une autre vie de repos éternel devant Dieu, console l’artiste qui invite tout le monde à vivre une consolation chrétienne.

A tout le peuple de Dieu affecté par la disparition de Samy Mumbesa, l’artiste propose la chanson « Futa Machozi » (qui veut dire “Sèche tes larmes”) en l’honneur de l’illustre disparu. Suivez ici :

2 thoughts on “Depuis Cotonou, cet artiste musicien Bubolais regrette la disparition d’un « Evangéliste qui médite en fond la parole de Dieu »

  1. La mort est un mystère que DIEU seul connaît. Alors quand un proche meurt, meditons sur sa vie passée, et surtout préparer bien la notre en vie. Car nous sommes dans une même ligne, et le CHRIST prépare une place pour nous : donc nous ne sommes pas de ce monde.

    DALCIEL TSANGYA,
    La Montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *