Lubero : des cas de vol répétitifs décriés à Mighobwe

Des inconnus dérangent des paisibles citoyens, durant la nuit, dans le village de Mighobwe, à 7 kilomètres au Nord de Kirumba, dans le territoire de Lubero. Ce tumulte consiste au pillage des biens et à l’incendie des maisons. Les autorités politiques et administratives appellent la population à dénoncer les jeunes suspects dans ces genres de cas d’insécurité.

Des poules, des cobayes, des chèvres, de l’argent, des objets de valeur sont emportés par des bandits qui habituellement opèrent la nuit.

Par exemple la nuit de mercredi à jeudi, des inconnus ont fait des tours dans plusieurs maisons et en ont incendié une. Cet habitant lance un cri de détresse.

« Au quartier Kavoro, des bandits ont fait une entrée forcée chez un vieillard. Ils ont emporté 15 000 francs congolais. Puis au quartier Kathethe, ils ont incendié la maison d’un père de famille taximan », s’est-il désolé.

Avec des visites nocturnes dans des maisons, plusieurs habitants tendent à se décourager des cas répétés de vol qui risqueraient de les appauvrir davantage.

En réaction aux alertes, les autorités politiques et administratives appellent la population « à dénoncer les jeunes oisifs suspectés de vivre sur le dos des populations ». Ces mêmes autorités appellent la population à « apporter l’information à temps utile pour les interventions de secours ».

Les éléments de police et ceux des forces armées mériteraient d’être renforcés dans cette zone du territoire de Lubero, a pensé un observateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *