Nord-Kivu/Détonations de ce samedi sur la route Mbau-Kamango : panique totale à Oicha

Des violents affrontements ont opposé, l’après-midi de ce samedi 22 août 2020, les éléments FARDC aux rebelles présumés de l’ADF. D’après nos sources, les assaillants ont attaqué simultanément plusieurs positions FARDC situées entre les PK5 et 2 de la route Mbau-Kamango. Raison de l’échange de tirs en armes lourdes et légères entre les deux camps.

C’est autour de 13 h30’ que les assaillants ont lancé l’assaut sur des positions de l’armée. Les affrontements se sont déroulés entre les points kilométriques 5 et 2 sur la route Mbau-Kamango, dans les périphéries de Mbau-centre.

Débordés par les assaillants, les FARDC ont déployé leurs auto-blindés sur le champ de bataille jusqu’à repousser l’ennemi. Depuis 14 heures, l’armée contrôle la zone située entre PK5 et PK2, mais l’ennemi serait encore localisé dans les brousses environnantes, averti une source sécuritaire.

Aucun bilan officiel n’est encore rapporté. Toutefois, une source non recoupée fait état d’un civil blessé par balle.

 

Des habitants vident les ménages

Consécutivement aux détonations qui se sont fait entendre à Oïcha et ses environs, plusieurs habitants résidant les cellules Kazimoto, Cafeza, PAS MAL au quartier Masosi et ceux de Mabapula, Mamiki et Mambabeka au quartier Bakaiku ont abandonné leurs maisons d’habitations craignant pour leur sécurité.

Dans cette situation, deux jeunes garçons auraient ravi deux armes aux militaires FARDC à Cafeza. Ils ont pris la direction de là où provenaient les détonations.

Dans un lieu de deuil à Cafeza, les gens ont été pris de panique, certains abandonnant ainsi le repas juste après le culte de requiem.

Au centre commercial, samedi jour du marché, la panique a également gagné le marché central. Certains parents ont couru dans tous les sens pour aller se rassurer que leurs enfants se trouvent aux endroits sécurisés.

La situation est redevenue calme quelques heures plus tard et la vie a repris son cours normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *