Nord-Kivu : le prix du poisson revu à la hausse sur le marché de Butembo

Le prix des poissons de toute catégorie a haussé depuis le début du mois d’août. Radio Moto Butembo-Beni a effectué une descente au marché central de Butembo ce vendredi 28 aout 2020. Les commerçants fournisseurs des poissons donnent plusieurs raisons.

Madame Nzuva Saambili, commerçante qui ravitaille la ville de Butembo en poisson salé reconnait cette situation sur le marché de Butembo. Au cours d’une interview avec Radio Moto Butembo-Beni, elle a laissé entendre que la hausse de prix du poisson s’explique par deux raisons majeures.

Elle cite la fermeture des frontières des pays voisins à la RDC suite à la pandémie de la Covid-19 et la hausse du taux du dollar. Cette femme a noté que la grande quantité de poissons consommés à Butembo provient d’un côté de l’Ethiopie en passant par l’Ouganda.

La commerçante précise aussi que les lacs Edouard et Albert n’arrivent plus à satisfaire les populations à l’Est de la RDC.

« Nous n’avons pas de lac qui puisse satisfaire toute la province. On se ravitaillait à Chomia et Kasindi. Aujourd’hui, pour Kasindi, les frontières sont déjà fermées. Les poissons qui viennent de l’Ethiopie sont vraiment très frais. On se demande même avec quoi ils sèchent ça. C’est par peur de mourir de faim que nous mangeons cela », lance cette femme qui pointe aussi l’insécurité à la base de la rareté des poissons.

La hausse du prix doublée de la rareté 

Madame Nzuva Saambili confie d’ailleurs qu’il y a certaines variétés de poissons qui ne sont plus visibles en ville de Butembo. En conséquence, le prix varie selon la quantité d’approvisionnement. Elle indique qu’avant le confinement, le prix d’un kilogramme de poisson variait entre 2 à 6 dollars américains. Alors que pour le moment, le prix nage entre 4 à 8 dollars américains. Ce qui provoque parfois de tiraillement entre les grossistes et les détaillants.

« La demande a augmenté. Chacun vient avec son prix. Ce qui déborde le vase c’est quand on a à faire aux acheteurs qui viennent des villages avec des taux variés », se désole-t-elle.

Il faut dire que du côté des poissons frais en provenance de Kyavinyonge, la situation est la même. Ici, les femmes vendeuses mentionnent que le prix des poissons frais a haussé depuis les arrestations intempestives des pêcheurs congolais sur le lac Edouard par la marine ougandaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *