Nord-Kivu : des meurtres attribués aux militaires indisciplinés se multiplient à Oicha; la population hausse le ton

La commune d’Oïcha est en vive tension ce lundi 14 septembre 2020. A la base, le meurtre de deux personnes la nuit de lundi à ce mardi 14 septembre 2020 à Oïcha-Kafeza. Cet acte est attribué à des militaires incontrôlés.

Suite à ce meurtre, des jeunes de Oïcha ont barricadé différentes artères pour protester. Les forces de l’ordre ont tiré plusieurs balles dans le but de disperser les manifestants.

A 13 heures 30 de ce lundi, Radio Moto a fait mention de la poursuite du crépitement des balles à Oïcha.

Le meurtre par balle de ces deux civils imputé aux militaires n’est pas le premier. Un jeune garçon d’environ 23 ans a été assassiné par balle le soir de jeudi 10 septembre à Oïcha. Paluku Malima Bienvenu a été tué par un militaire ivre. Dans son indiscipline incontrôlée, il a commis l’irréparable au pont Kiwicha en direction de Kekelibo.

Tristesse et colère sont les sentiments exprimés par Papy Tavulenga, père biologique de feu Bienvenu Malima, qui s’est confié vendredi dernier à Radio Moto Butembo-Beni.

« Il s’est heurté à un militaire. Il lui a du coup criblé une balle et est mort sur le champ. C’est dit que le militaire en question était ivre. Il a l’habitude de s’enivrer avec ses amis, et après ils font ce qu’ils veulent. Ce militaire voulait escroquer les téléphones des habitants. Pendant ce temps, il a tiré sur mon enfant qui s’est du coup éteint », se désole ce parent qui appelle l’armée à veiller sur ses éléments indisciplinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *