Nord-Kivu : le CLPD/Kirumba pointe l’impunité à la base des cas de justice populaire

Les cas de justice populaire se multiplient dans en commune de Kirumba dans la province du Nord-Kivu. Ce sont des jeunes, mineurs de moins de 15 ans, pointés comme auteurs des cas d’insécurité qui sont des fois victimes de la colère des habitants. Le Comité Local de Paix et de Développement, CLPD, l’impunité dont jouissent des délinquants en âge adulte, à la base de cette situation qui perdure à Kirumba.

Le responsable du CLPD Kirumba l’a déclaré à la presse ce mardi 15 septembre 2020. Selon le président du CLPD, les enfants ont toujours vu comment les autorités arrêtent et libèrent immédiatement des malfaiteurs qu’ils connaissent. D’où la justice populaire.

« C’est l’impunité qui serait à la base de la justice populaire. La population observe combien les bandits ont été remis aux autorités, à la police ; et que deux ou trois jours après, ils sont relâchés. On nous a par exemple parlé des présumés kidnappeurs à Vusesa. Ils ont été arrêtés. Des sources sures nous témoignent que des mêmes présumés sont déjà à Kirumba et se promènent librement », se désole-t-il.

Saasita Lambert souhaite que les malfaiteurs soient punis conformément à la loi pour que les enfants cessent de se retrouver parmi les semeurs de l’insécurité.

« Il ne faut pas profiter de ce que le bandit a volé de la population », a-t-il conseillé.

Un enfant de 12 ans a échappé à la justice populaire lundi 14 septembre 2020 au quartier Makasi. Six autres enfants de moins de 15 ans ont été récemment arrêtés par des éléments de la police pendant qu’ils étaient en train de violer les matériels dans la base de la Monusco au quartier Kinahwa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *