Beni Territoire : le commandant de la police visé par une plainte pour « assassinat, vol et torture »

Le centre pour le respect des Droits de l’Homme a déposée à l’auditorat militaire supérieur près la Cour Militaire opérationnelle du Nord-Kivu une plainte contre le commandant de la police en territoire de Beni, ce mercredi 16 septembre 2020.

Dans cette plainte, la CRDH accuse les policiers et militaires en patrouille de se rendre coupables des meurtres, coups et blessures volontaires, dissipation des munitions et autres charges. Kakule Muhoe Patrick, secrétaire de cette organisation, invite la justice militaire à agir.

« Nous l’accusons d’assassinat, de vol, de torture dans le chef de la population. Nous voulons d’abord que toute personne qui a été arrêtée puisse être libérée à l’immédiat », exige la CRDH.

Le colonel Wumbi se dit prêt à répondre à la justice. « Je suis prêt à répondre à la justice. Qu’ils présentent des preuves que c’est bien moi qui suis l’auteur de cet assassinat », lance-t-il.

Le colonel Wumbi place cette plainte sous le signe de découragement des éléments de l’ordre. L’autorité policière appelle la population à toujours avoir confiance à sa police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *