Butembo : instauré obligatoire par le maire, le port du masque devient facultatif

Un relâchement s’observe à Butembo en ce qui concerne le port du masque instauré obligatoire par le maire. Constat de Radio Moto Butembo-Beni ce mercredi 16 septembre 2020. Au centre ville, l’on note que le port du masque est devenu facultatif.

Sur un total de 50 personnes en son passage, notre reporter a dénombré moins de 25 munies de masques. Les unes les avaient à la main, les autres au cou et quelques autres encore portaient correctement ce dispositif de protection. Celles qui portaient les masques et celles qui n’en avaient pas ont toutes déclaré reconnaître l’importance de faire bon usage de ce dispositif une fois à côté de l’autre.

« Je ne suis pas en cache-nez parce que j’aimerai d’abord respirer de l’air », lance cette fille à coté de qui un jeune homme mentionne « ce cache-nez nous protège aussi contre la poussière qui peut causer aussi d’autres maladies. Il n’y a personne derrière moi qui fait la surveillance ». « Ca nous étouffe beaucoup le cache-nez », ajoute cette dame.

La vente des cache-nez cesse d’être un luxe

Ce relâchement dans le respect de cette mesure a de l’impact négatif sur la vente des cache-nez. Guilaine,  couturière rencontrée au centre-ville, explique qu’à un certain moment, elle pouvait écouler facilement un stock considérable des cache-nez. Chose impossible en cette quinzaine de septembre, se plaint-elle.

« On pouvait coudre 50 cache-nez et le même jour les épuiser. Aujourd’hui c’est difficile de vendre même cinq », mentionne-t-elle.

La mesure du maire respectée par les voyageurs

Toutefois, Mwenetu préfère vendre les masques à tissu dans des agences de transport à Butembo. Il a maîtrisé les heures de départ des voyageurs qui doivent impérativement avoir des cache-nez pour être admis dans le véhicule. Cette exigence fait réaliser de bonnes affaires à Mwenetu.

« La police menaçait des gens pour acheter parce qu’elle avait compris que les cache-nez protège. Mais aujourd’hui, le marché est seulement chez les voyageurs », indique Mwenetu.

Pour rappel, le maire de Butembo a déjà fait du port du masque de protection une exigence avant d’accéder au centre-ville. Contenue dans un arrêté signé le 24 août 2020, cette disposition sort ses effets depuis le 27 août 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *