Nord-Kivu : l’extorsion des sacs à main et autres biens prend de l’ampleur à Goma

Depuis un certain temps, des habitants de Goma font face à une forme de banditisme caractérisé par une extorsion des sacs à main, téléphones et autres biens. Ceux qui opèrent pullulent à partir de 18h30 et se déplacent à deux ou trois à moto.

Des habitants confondent les malfrats aux taximen moto. Interrogé, le président de la coordination des taxis motos, COTAM, dit reconnaitre ce système. Mais,  Kasereka Kalondero nie  toute implication de ses membres dans une telle affaire. Il appelle  nonobstant la population à la vigilance.

Selon lui, chacun est appelé à se déplacer sur une moto dont le conducteur porte le gilet portant mention « TAXI MAN NOCTURNE”.

Deux journalistes ont aussi été victimes de cette forme de banditisme la première quinzaine de septembre 2020. Des bandits leur ont ravi des téléphones et un sac qui contenait 280 dollars américains.

Face à cette résurgence du banditisme urbain et plusieurs autres cas d’insécurité multiforme en ville de Goma, la LUCHA a lancé depuis quelques matins, une série d’actions visant la démission du maire Muissa Nkiese, pour n’avoir pas, disent-ils, réussi à sécuriser la ville.  Jusqu’ici, aucune réaction côté LUCHA pour évaluer les actions lancées et côté maire, pour réagir à cette exigence de la LUCHA n’a été enregistrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *