Nord-Kivu/Contradictions au sujet de la fin de l’année scolaire 2019-2020 pour les classes montantes : la ministre de l’éducation lève l’équivoque

Plusieurs parents se demandent si l’année scolaire 2019-2020 a déjà pris fin ou non. Ils disent avoir suivi la ministre provinciale en charge de l’éducation déplorer les agissements de certains responsables des établissements scolaires qui avaient proclamé les résultats de l’année  2019-2020 sans aucune autorisation de la hiérarchie. Madame  Luanda Prisca éclaircit et conseille que la décision, qui se fait toujours attendre, doit venir de Kinshasa.

 « Il y a certains chefs d’établissement qui n’ont pas bien lu le communiqué et se sont autorisés de proclamer,  même pour les classes montantes alors qu’ il y a pas encore une instruction qui les autorise à proclamer aujourd’hui parce que nous avons constaté qu’ils ont fait cela sur base de la moyenne alors qu’il n’y a pas une instruction qui autorise à ce qu’on puisse faire la moyenne au niveau des classes montantes », a lancé madame  Luanda Prisca en date du 10 septembre 2020.

Suite à cette déclaration, certaines écoles hésitent encore de proclamer les résultats et les parents ne savent plus que faire pour préparer l’année prochaine ou entendre les résultats. Une confusion totale car le ministre national en charge de l’enseignement primaire a annoncé sur RFI que la rentrée de l’année scolaire 2020-2021 est prévue pour le 5 octobre prochain.

« Nous ne savons si ce qui se passe au pays est officiel ou nom. Certaines écoles ont proclamé, d’autres non. Nous ne savons alors si les élèves étudiant dans les écoles qui ont proclamé sont censés monter des classes. Et quel sera le sort de ceux qui n’ont pas été proclamés ? Que le gouvernement nous fournisse d’éclaircissement quant à ce. Que les enseignants travaillent en harmonie avec  parents pour rendre publics les résultats de ceux qui n’ont pas encore proclamé », lance ce parent.

Contacté, le directeur provincial  de l’EPST Nord-Kivu 1, David Rokat nous a brandis la circulaire du ministre dans laquelle on pouvait lire « en ce qui concerne la clôture de l’année scolaire 2019-2020 pour les classes montantes vous, êtes tenus d’attendre les instructions de la hiérarchie ».

Réinterrogée pour lever l’équivoque, Prisca Luanda a répondu « Moi, j’avais dit à ces écoles de ne pas proclamer. La décision doit venir de Kinshasa pour nous dire ce qui sera la suite de cette année ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *