Insécurité à Lubero : la Radio du Peuple pour son Education suspend ses programmes

La Radio du Peuple pour son Education, RPE Njiapanda a suspendu ses programmes depuis le soir de samedi 19 septembre 2020. Les responsables de ce média ont décidé ainsi suite aux menaces répétitives dont sont victimes les agents de ce média de la part des miliciens qui se promènent en volonté dans cette contrée.

Vers 16 heures 30 de ce samedi 19 septembre, un élément maï-maï s’est infiltré dans la salle de rédaction de la RPE, 75 km à l’ouest de la ville de Butembo, sur la route Butembo-Manguredjipa. C’est dans le groupement Manzia, en chefferie de Baswagha territoire de Lubero.

Cet élément, selon ses propres mots, aurait été envoyé  par son chef. Ce chef rebelle aurait eu besoin d’au moins un journaliste pour qu’il lui explique de quelle manière cette radio a eu des informations sur la manifestation de la population ayant causé quatre morts côté maï-maï à Kirima et Vingyo  sur l’axe Butembo-Manguredjipa.

Alertés, des éléments de l’armée sont arrivés à la radio après le départ du milicien. En plein travail, un journaliste qui tentait d’expliquer comment l’incivique est arrivé a été directement conduit au bureau de l’ANR Poste Njiapanda. Après échange avec le commandant des FARDC à Njiapanda, le journaliste est retourné à la Rédaction.

Suite à cette menace, la direction de la Radio du Peuple pour son Éducation a suspendu ses programmes en attendant les assurances des autorités impliquées dans le processus de désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire, DDRC. Les journalistes de ce coin craignent pour leur sécurité car ces rebelles circulent librement à Njiapanda.

L’incursion de samedi 18 septembre est la deuxième, après celle du 12 juin 2020. Ce jour-là, deux miliciens maï-maï qui s’étaient déjà rendus quelques jours avant aux FARDC, étaient arrivés à la Radio en voulant rencontrer, disaient-ils, le Rédacteur en Chef. Ce dernier n’était pas sur place. D’où, la peur du lendemain devient quotidienne à la RPE Njiapanda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *