Nord-Kivu/Attaque à Beni Territoire : le bilan passe de 10 à 15 morts (Provisoire)

Deux villages de la localité de Mbau en territoire de Beni ont été victimes d’une attaque de présumés rebelles de l’ADF la nuit de dimanche 20 au lundi 21 septembre 2020. Près de 15 morts et des disparus ont été déplorés. L’autorité du territoire ainsi que la société civile demandent à la population  d’être vigilante.

Au cours de cette attaque, dix civils ont été tués, trois disparus, trois maisons incendiés et plusieurs biens pillés. C’est le bilan encore provisoire de l’incursion des rebelles ougandais de l’ADF dans le village de Kitoho et Linzo Vupiri situés à l’entrée sud du chef-lieu du secteur de Beni Mbau la nuit de dimanche à ce lundi 21 septembre.

D’après les témoignages des rescapés, les rebelles sont arrivés dans cette partie du territoire de Beni aux environs de 20 heures. Ils ont  par la suite commencé à tuer des habitants par machette.

L’autorité du territoire ainsi que la société civile demandent à la population  d’être vigilante et surtout à ne pas perdre espoir au cours de cette guerre qui perdure dans la région.

Sur place, la société civile du territoire de Beni, à travers son premier vice-président, Omar Kalisya, dresse un bilan d’au moins dix personnes sauvagement abattues par les présumés ADF. Le vice-président de la société civile demande à la population d’être toujours très vigilante pour leur sécurité individuelle.

L’administrateur du territoire de Beni regrette la mort de ses administrés. Tout en demandant aux habitants de ne pas perdre espoir, monsieur Donat Kibwana insiste qu’il faut continuer à soutenir les militaires en termes de leur remonter les informations le plus vite possible.

En début de soirée de ce lundi 21 septembre 2020, l’on a compté 12 civils tués en localité de Mbau. En outre, trois militaires ont perdu la vie pendant cette attaque. Les assaillants auraient continué leur chemin vers l’ouest au village de Musuka. Là, ils ont tué deux personnes et pillé systématiquement le centre de santé de la place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *