RDC: “L’Assemblée nationale et le gouvernement doivent avaliser la formation des jeunes qui devront appuyer l’Armée à mettre fin au génocide à Beni” (AEROE)

Le gouvernement congolais et l’Assemblée nationale sont appelés à autoriser la formation militaire des jeunes volontaires de la région de Beni. C’est la position de l’Association des Etudiants et élèves ressortissants de Oïcha et environs qui pensent que dotés des armes comme moyen de légitime défense, ceux-ci devront à leur tour apporter un appui supplémentaire aux FARDC.

Dans une déclaration rendue publique mardi 22 septembre 2020, l’AEROE condamne avec énergie la persistance du génocide à Beni. Elle illustre cette persistance par les massacres d’au moins 15 personnes dont trois militaires dans les localités de Mbau et Musuku dimanche 20 et lundi 21 septembre 2020.

L’AEROE fustige l’impuissance des services de sécurité qui étaient déjà alertés avant la commission de ces nouveaux massacres.

Cette structure rappelle au Président de la République ses promesses de campagne notamment celles de faire de l’insécurité de Beni une de grandes priorités.

Le Président Tshisekedi est en outre invité à déclarer l’état d’urgence sécuritaire pour la région de Beni et à organiser à chaque trimestre la rotation de tous les militaires FARDC confondus aux présumés ADF. Et de poursuivre que des éléments de la police tout comme l’administrateur de Beni ont longtemps servi à Beni sans être remplacés.

L’Association des Etudiants et élèves ressortissants de Oïcha et environs recommande au Gouvernement congolais de suspendre tout paiement des taxes et impôts afin de soulager tant soit peu les habitants de Beni.

« Nous appelons la population à rester vigilante et mobilisée pour faire échec au plan de l’ennemi visant l’occupation de nos terres et l’extermination de la population civile. L’AEROE lance un appel à toute personne de bonne foi ayant de nouvelles stratégies pour mettre fin au génocide en cours dans la région de Beni de se joindre à nous », conclut cette déclaration signée par Kambali Musavuli Prince, Président de l’AEROE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *