Déviations interprétatives des Saintes Écritures : voici  les six fausses lectures de la Sainte Bible

Au mois particulier de septembre, « mois de la Bible », tous les fidèles au Christ sont appelés à redécouvrir la place et le sens de la Parole de Dieu dans leur vie. C’est l’essentiel qu’on peut retenir de l’interview que l’Abbé Mahiniro Jean Pierre a accordée à Radio Moto Butembo-Beni le jeudi 24 septembre 2020. Ce bibliste appelle les fidèles à interpréter objectivement les paroles de la Bible.

D’emblée, ce ministre de Dieu s’adresse aux responsables des communautés ecclésiales et aux fidèles au sujet de ce qu’il appelle le « livre le plus lu et le plus vendu ». L’abbé Mahiniro Jean Pierre rappelle que la Bible communique la volonté de Dieu à l’homme de tout temps et de tout lieu.

« Les divers responsables qu’on peut appeler Pasteurs, sont donc appelés à se préoccuper de faire vivre correctement la parole de Dieu à leurs ouailles. Cela est bien souligné dans la lettre pastorale de l’Evêque en date du 04 septembre sur le mois de la Bible », a-t-il mentionné.

Quant aux déviations interprétatives des Saintes Ecritures, notre expert en études bibliques dénonce ici six fausses lectures :

  • Une lecture fondamentaliste qui consiste à lire les textes bibliques sans tenir compte de son contexte historique et culturel ;
  • Une approche superficielle du livre sacré, attendue comme un produit de consommation et de mode ;
  • Une lecture faite non selon l’esprit de l’Eglise ;
  • La fragilité d’une fréquentation biblique ;
  • Utiliser un texte biblique pour justifier ses erreurs ;
  • Choisir une série d’extraits bibliques pour critiquer l’autre.

Loin d’être un livre magique, la Bible est un livre sacré contenant la Parole de Dieu révélée à l’homme pour éclairer sa route pour la vie éternelle, conclut notre interlocuteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *