RDC : “Ces ADF, vous ne les verrez plus jamais”: un discours largement commenté à Beni

La nouvelle garantie sécuritaire du ministre de la défense à Beni réjouit la population. Pour Aimé Ngoy, les ADF que les gens ont toujours vus, ils ne les verront plus jamais. A Beni, ils sont nombreux ceux qui attendent la mise en application d’un discours tant attendu depuis plus de 15 ans.

L’assurance du ministre Aimé Ngoy à la population de Beni était “ces ADF que vous avez vus, vous ne les verrez plus jamais ici. Ils vont tenter de revenir, mais nous allons toujours les repousser”.

Ce qui est le souhait de tous, rappelle Kizito Bin Hangi, président de la société civile de Beni.

Le ministre a dit. Il faut que ce qu’il a dit là soit réel. Qu’on ne puisse plus voir l’ADF. Ou s’il arrive, il faut qu’il soit tout de suite neutralisé. Pas repoussé ou chassé“, lance-t-il.

Et les élus de Beni ?

L’absence des députés nationaux élus de Beni dans la délégation du ministère préoccupe maître Ndambi wa Ndambi Philémon, un cadre de l’opposition à Beni.

Parce que je ne vois que des députés, apparemment de l’Ituri, qui sont venus. Qui ont vu qu’ils puissent plaider pour la population”, mentionne-t-il.

“Plusieurs ministres sont déjà passés”

Dans les rues de Beni , le séjour de Ngoy Mukena est différemment commenté.

Ce n’est pas la première fois qu’un ministre de la défense arrive ici. Ils arrivent escortés par des avions, des chars de combat, des véhicules militaires, mais ça n’a jusque là rien résolu“, se rappelle ce civil. A cet autre de lancer “Moi je ne fais que leur souhaiter bon séjour, parce que leur arrivée ne change rien. Je peux quand-même lui demander de changer le commandement de ses opérations.”

Le ministre de la défense a conféré avec certaines couches de la population avant de boucler son séjour à Beni.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *