Butembo : l’armée saisit une nouvelle quantité de chanvre à Rughenda

Les trafiquants du chanvre ne désarment pas. En témoigne l’interception de sept sacs de chanvre depuis vendredi 2 octobre à Rughenda non loin du camp militaire de Butembo.

Selon des autorités militaires qui se sont confiées ce samedi 03 octobre 2020 à la RMBB et à la RTVH, la quantité saisie c’est sept sacs et un petit colis du chanvre. Grâce aux alertes, l’Armée a effectué la filature d’une voiture qui est allée stopper son parcours dans un enclos à Rughenda.

« La voiture contenait deux sacs. Son chauffeur était au point de les décharger. Nous avons mis la main dessus », explique une source militaire.

Le fait que la voiture s’est immobilisée à côté d’un dépôt qui est, par apparence un lieu de garage de véhicule, a suscité encore la curiosité des agents de l’ANR et des FARDC.

Après autorisation du parquet, ceux-ci ont forcé l’ouverture de ce dépôt. Ils ont découvert dedans cinq sacs et un petit colis de chanvre. Ce qui leur fait dire que ce dépôt serait un endroit d’entreposage de cette drogue avant qu’elle ne soit larguée vers différentes contrées.

Selon des sources sécuritaires, la voiture interceptée venait du Sud de Butembo. Elle était suivie de quatre autres véhicules dont la destination demeure inconnue. Le commandant régiment des FARDC basées à Rughenda ne cesse de multiplier les appels pour lutter contre le trafic du chanvre.

Jeudi 03 septembre 2020 lors de la présentation de sept autres sacs de chanvre saisis par les FARDC, cet Officier avait tenu à inviter la population à toujours dénoncer les trafiquants des drogues et des boissons prohibées qui détruisent la vie humaine.

« Quiconque sera attrapé sera traduit en justice peu importe qu’il soit civil ou militaire », avait rassuré le colonel Ombeni Masua Copernic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *